Ode d’amour aux robes

C’était legit gênant pour moi de mettre un peu de temps dans mon apparence parce que j’avais, je pense, l’impression de ne pas mériter d’attention puisque je me trouvais TELLEMENT. FUCKING. ORDINAIRE. Alors qu’au fond, comme n’importe quel humain, j’avais aussi besoin que quelqu’un me dise que j’étais intéressante. Et, si je suis honnête, j’aurais même aimé que quelqu’un me dise que j’étais belle. Quelqu’un d’autre que ma mère.

Une histoire d’hormones, ou la fois où l’arrêt de la contraception hormonale a fait naître ma libido

À 24 ans, j’ai brusquement arrêté tout. Il me restait un anneau dans le frigo. Mais après quelques conversations avec des amies qui avaient arrêté la contraception, après quelques lectures sur les effets que ça peut avoir et après, surtout, des épisodes vraiment rough du point de vue de l’humeur, j’ai eu envie de voir qui j’étais sans hormones, pour la première fois depuis des années.